Maladie sans certificat

absenceDepuis pratiquement 20 ans que je travaille pour cette boîte, mes absences maladies représentent moins d’un cas par année. 1 jour ou 2 par année environ.

On ne peut pas dire que j’exagère. Mes chefs ont plutôt tendance à me demander de rester à la maison lorsqu’ils voient que je suis très mal mais que je viens tout de même au boulot.

Et bien, voilà du nouveau.

A deux reprises la semaine passée, j’ai mal dormi à cause d’une crève. Une crève de catégorie moyenne, une 2,5 sur l’échelle de richter des crèves. Rien d’extraordinaire.

Et bien, lorsque je me suis réveillé, après une nuit difficile (fièvre, toux, etc…), j’ai décidé de ne pas aller au boulot. J’ai décidé que mon équipe se débrouillerait bien toute seule. C’était d’ailleurs mon seul soucis : mon équipe. Mais bon, ils sont autonomes et se sont bien débrouillés.

Par contre, c’est vrai que mon employeur était le moindre de mes soucis.

Je me suis donc enfouis dans la fainéantise, la lenteur, l’oisiveté et le streaming.

Prochaine étape : tout pareil, mais sans la culpabilité. Il y a encore du chemin.

PS : ça va mieux, merci.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s